CAUCUS DES EMPLOYÉS FÉDÉRAUX NOIRS

Le Caucus des employés fédéraux noirs (CEFN) appuie les efforts déployés au niveau national, régional et local pour remédier aux enjeux auxquels font face les fonctionnaires fédéraux noirs. 

Qui nous sommes

Nous sommes des employés fédéraux noirs des ministères de l’ensemble de la fonction publique fédérale.   

Ce que nous faisons

Les deux objectifs du CEFN consistent à :
1. recueillir des données ventilées sur l’équité en matière d’emploi pour mieux comprendre où travaillent les employés fédéraux noirs et leur situation;   
2. soutenir la santé mentale des employés noirs en travaillant ensemble afin de réduire le harcèlement et la discrimination en milieu de travail.

Comment nous le faisons

  • Préconiser la collecte et l’analyse de données ventilées sur les taux d’embauche et de promotion d’employés noirs, et recommander des mesures visant à accroître le nombre de Canadiens noirs embauchés et promus, en particulier au niveau de la haute direction.     
  • Recueillir des données et faire des recherches sur les expériences de harcèlement et de discrimination à l’égard des employés noirs, et collaborer avec la fonction publique fédérale, les agents négociateurs et le gouvernement pour améliorer les conditions qui nuisent à la santé mentale des employés noirs.   
  • Encourager les employés noirs à s’auto-identifier dans les sondages et les processus d’emploi pour donner une idée juste au CEFN et au gouvernement de la représentation et de l’expérience des Noirs dans la fonction publique.   
  • Habiliter les employés noirs à défendre leurs propres intérêts face à des comportements ou à des pratiques discriminatoires, et fournir un réseau de soutien par les pairs.    
  • Aider le gouvernement à réaliser les objectifs d’équité en matière d’emploi et de diversité de la fonction publique fédérale dans le cadre de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine des Nations Unies. 
  • Établir des liens avec les groupes d’employés noirs provinciaux, territoriaux, régionaux et municipaux pour communiquer les pratiques exemplaires.
  • Collaborer avec les principaux ministères et organismes centraux, les syndicats en milieu de travail et les organisations communautaires pour faire progresser les principaux objectifs.
  • Demander au gouvernement de reconnaître l’incidence du racisme systémique et des actes individuels de racisme sur le stress et l’anxiété des personnes de couleur :     
    1. en faisant de la sensibilisation et en offrant de la formation afin que la direction soit mieux outillée pour prendre des mesures à l’égard de toutes les formes de racisme, incluant les microagressions en milieu de travail;
    2. en recueillant des données ventilées (p. ex. nombre de personnes qui s’auto-identifient ou qui sont d’ascendance africaine et qui ont recours au Programme d’aide aux employés ou qui utilisent des congés de maladie) afin de mieux comprendre le recours aux services de santé mentale et de cerner les possibilités pour en améliorer l’accès, et en produisant des rapports connexes.