SANTÉ MENTALE

La race constitue un facteur clé du bien-être psychologique d’une personne. Par conséquent, le CEFN demande au gouvernement de reconnaître l’incidence du racisme systémique et des actes individuels de racisme sur le stress et l’anxiété des personnes de couleur :

  • en faisant de la sensibilisation et en offrant de la formation afin que la direction soit mieux outillée pour prendre des mesures à l’égard de toutes les formes de racisme, incluant les microagressions en milieu de travail;
  • en recueillant des données ventilées (p. ex. nombre de personnes qui s’auto-identifient ou qui sont d’ascendance africaine et qui ont recours au Programme d’aide aux employés ou qui utilisent des congés de maladie) afin de mieux comprendre le recours aux services de santé mentale et de cerner les possibilités pour en améliorer l’accès, et en produisant des rapports connexes.

Ces objectifs sont conformes aux recommandations récemment publiées par le Comité permanent du patrimoine canadien dans son dernier rapport sur le racisme systémique intitulé « Agir contre le racisme systémique et la discrimination religieuse, y compris l’islamophobie », lequel faisait état de la nécessité d’améliorer la sensibilisation et la formation en matière de racisme au sein de la fonction publique fédérale.